Free mobile : analyse

Article écrit par Thibault et corrigé par Fofif le Saturday 5 February 2011 à 23:37

Comme vous le savez très sûrement, Free deviendra dès 2012 le quatrième opérateur de téléphonie mobile en France, aux côtés d’Orange, SFR et Bouygues Telecom. Mais à quoi devons-nous nous attendre de la part du trublion des opérateurs ? PCTouch s’est posé la question et vous livre son analyse.

Free : un ADN novateur

Depuis sa création en 1999, et notamment depuis le lancement de la Freebox en 2002, Free n’a cessé d’innover dans le domaine de l’Internet Haut Débit en France. Affichant un prix de 29,99€ par mois, l’offre Freebox, première offre triple-play au monde, incluant l’Internet, la téléphonie et la télévision par ADSL en illimité, a marqué un véritable tournant dans le monde des télécoms, affichant pour seul but de démocratiser l’ADSL en France. Dirigé par l’atypique Xavier Niel, l’entreprise a réussi à remplir cet incroyable objectif grâce notamment à un prix de 29,99€, très largement inférieur à celui de ses concurrents de l’époque.

La sentence fut immédiate pour les concurrents de Free. Quelques mois après le lancement de l’offre Freebox, bon nombre d’entre eux furent contraints à fermer boutique, ayant perdu une grande partie de leurs clients.

En obtenant la quatrième licence en 2010, Free nous a fait une promesse : réitérer le séisme qui avait eu lieu en 2002 sur les offres ADSL sur le marché de la téléphonie mobile.

“Sur les offres mobiles, si dans un an vous ne vous dites pas ”Free, ce sont des fous”, on arrête tout de suite, et on passe à autre chose.”

Alors finalement, à quoi devons-nous réellement nous attendre de la part de l’opérateur ? Notre analyse dans la page suivante.

Commentaires sur "Free mobile : analyse"



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *