IBM produit les premières puces fonctionnant sur le modèle du cerveau humain

Article écrit par Tomboss le Thursday 18 August 2011 à 18:40

IBM est l’une des plus grandes entreprises dans l’informatique de haute performance ainsi que les superordinateurs, et a été une grande force dans le monde informatique depuis plus de 65 ans. IBM a annoncé hier que, avec l’aide du DARPA et quatre grandes universités, la conception de base d’une puce informatique expérimentale qui émule le cerveau humain a été achevée. IBM a nommé ce projet : puce informatique cognitive.


L’objectif à terme est de simuler l’activité du cerveau pour sentir, percevoir, interagir, et reconnaître comme le cerveau humain est capable de la faire. Ce sont toutes ces choses que les gens peuvent faire beaucoup mieux que les ordinateurs d’aujourd’hui. Le projet est nommé “Systems of Neuromorphic Adaptive Plastic Scalable Electronics“, ou “SyNAPSE“, le chercheur principal de ce projet est Dharmendra Modha qui est également chercheur au centre de recherche Almaden d’IBM.


Les membres du projet espèrent que cela finira par conduire à des puces informatiques qui fonctionnement comme le cerveau. Les demandes d’une puce qui fonctionne comme le cerveau pourrait avoir un impact énorme sur toutes sortes de domaines : cela va de la médecine à la science et même à l’usage des gouvernements. La conception utilise des pièces qui sont analogues au cerveau et ses parties. Le concept de la puce informatique a des processeurs numériques comme les neurones. Les synapses sont les fondements de l’apprentissage et la mémoire, et les axones relient les parties de l’ordinateur. Actuellement, les processeurs expérimentaux dans les calculs cognitifs fonctionnement à 10 hertz, ce qui est beaucoup plus lent que la normale.


Pour plus de vidéo sur ce projet, rendez vous sur cette page (en bas).

Ce projet est fortement soutenu, aussi bien en ce qui concerne les recherches que le côté financier. La science rattrapera elle la fiction plus tôt que l’on pense ?

Source : Communiqué de presse



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *