Duke Nukem Forever renaît

Article écrit par alexol71 et corrigé par Fofif le Saturday 4 September 2010 à 13:03

Après des années d’attente, on en apprend enfin plus sur Duke Nukem Forever.

On y croyait plus, mais le voilà de nouveau sur le devant de la scène. Non, vous ne rêvez pas, nous parlons bien de Duke Nukem Forever. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le titre, il s’agit d’un FPS commencé il y a de cela maintenant plus de treize ans.

Retour sur le passé assez étrange de Duke Nukem Forever et de ces années d’attente. Annoncé aux alentours de 1997, le jeu a subi de gros changements. Entre changement de moteur et modifications en tous genres par les développeurs, le titre n’a jamais su se trouver à la bonne place. Après une annonce et quelques petites apparitions timides dans les salons quelques années plus tard, Duke Nukem Forever entame un silence radio au début des années 2000.

Ces dernières années, le titre refaisait parler de lui via différentes rumeurs. S’en suit ensuite une bataille juridique, entre le développeur 2K Games et le studio de développement 3D Realms. Depuis cette affaire qui a commencé au mois de mai 2009, le jeu entre dans une période noire. Les rumeurs maintiennent la  flamme du jeu en vie, mais son avenir est plus qu’incertain. Cependant, le jeu a fait un retour fracassant il y a quelques heures.

En effet, lors de la PAX 2010, l’éditeur 2K Games confirme que le jeu est en développement dans les studios de Gearbox. Un studio réputé notamment pour son magnifique Borderlands. Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, on apprend que le jeu est prévu pour 2011. Et oui, après plus de 13 ans de développement chaotique, nous sommes en mesure de vous annoncer la sortie du jeu sur PC et consoles HD pour le courant de 2011. Noter également que le site du jeu a fait son apparition.

Avec toutes ses années d’attente, les fans du genre devraient être ravis de cette nouvelle et attendre l’année 2011 avec impatience.

Source : BigDownload

Commentaires sur "Duke Nukem Forever renaît"



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *